change language     -        


De Bruxelles à l'Elysée, Zuckerberg en tournée européenne

May 22, 2018, 2:11 pm

Type: law

       




news_image

Parlement européen, réception collective puis tête-à-tête chez Macron, VivaTech : le PDG de Facebook mène une campagne de visites européennes, en évitant Londres.


 

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, est attendu ce mardi 22 mai au Parlement européen à Bruxelles pour s'expliquer sur les lacunes du réseau social dans la protection des données de ses utilisateurs, illustrées par le scandale Cambridge Analytica.

Il sera reçu en fin d'après-midi par les chefs des groupes politiques de l'assemblée : cette audition était initialement prévue à huis clos, mais après de nombreuses protestations, elle sera finalement diffusée en direct sur internet.

Audition en ligne en direct

Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, a annoncé lundi que Zuckerberg avait accepté que son intervention soit retransmise "live" sur le Web, à la suite de la vive pression d'influents eurodéputés.

A trois jours de l'entrée en vigueur vendredi d'une législation européenne visant à mieux protéger les données personnelles des Européens (le RGPD), certains avaient exhorté Zuckerberg à rendre des comptes publiquement, comme il l'avait longuement fait le mois dernier devant les parlementaires américains.

Les parlementaires américains avaient soumis le jeune milliardaire américain à une pluie de questions pour comprendre comment la firme Cambridge Analytica avait pu exploiter à leur insu les données de dizaines de millions d'utilisateurs de Facebook, pour une utilisation à des fins politiques.





Le chef de file des eurodéputés libéraux, Guy Verhofstadt (Alde), menaçait ainsi de boycotter la rencontre à Bruxelles si elle restait privée. "Il y a plus d'utilisateurs de Facebook dans l'UE qu'aux Etats-Unis et les Européens méritent de savoir comment leurs données sont traitées", avait de son côté plaidé la commissaire européenne à la Justice, Vera Jourova.

L'annonce d'une retransmission en direct a été abondamment saluée : "La transparence a gagné [...] Une rencontre derrière des portes closes aurait été une farce", s'est félicité le chef de file des eurodéputés sociaux-démocrates, l'Allemand Udo Bullmann. "La pression a marché", ont applaudi les Verts.

Selon des chiffres communiqués par Facebook à la Commission européenne, les données de "jusqu'à 2,7 millions" d'Européens ont pu être transmises de "manière inappropriée" à la firme Cambridge Analytica, impliquée dans la campagne présidentielle de Donald Trump.

Vera Jourova a plusieurs fois remercié ironiquement Mark Zuckerberg ces dernières semaines pour avoir prouvé par ce scandale à quel point des règles strictes s'imposaient, malgré les réticences des grands acteurs d'internet, grands consommateurs de données personnelles.

Le RGPD, "étape positive"

Devant les parlementaires américains, le patron de Facebook s'était excusé, reconnaissant n'avoir pas "pris une mesure assez large de nos responsabilités" aussi bien dans la protection des données que dans la propagation des "fake news" (fausses nouvelles), dans les ingérences étrangères dans les élections ou encore concernant les discours haineux sur internet.

Pour le plus grand plaisir des autorités européennes, il avait même qualifié "d'étapes positives" les nouvelles règles strictes qui entrent en vigueur le 25 mai dans l'UE. Le règlement général sur la protection des données (RGPD) va créer ou renforcer des droits individuels et imposer des obligations strictes aux entreprises qui collectent ou traitent des informations personnelles d'Européens, où qu'elles soient établies.

Facebook a cependant modifié le rattachement de ses utilisateurs pour éviter que d'autres que les Européens profitent du RGPD... et des amendes record – jusqu'à 4% du chiffre d'affaires mondial – qu'il permet.

Ce mardi, Mark Zuckerberg doit d'abord avoir une rencontre bilatérale à Bruxelles avec le président du Parlement européen d'une demi-heure en fin d'après-midi (à 18 heures, heure de Paris), suivie d'une audition d'un peu plus d'une heure retransmise en direct avec les chefs des groupes politiques du Parlement européen, puis d'une conférence de presse d'Antonio Tajani.

Mercredi, Zuckerberg doit faire partie de la quarantaine de dirigeants de grandes entreprises du numérique reçus à Paris par Emmanuel Macron, un sommet baptisé Tech For Good. Mais, honneur supplémentaire, il sera un des quatre dirigeants qui auront chacun droit à un tête-à-tête individuel avec le président français – les trois autres étant les patrons de Microsoft, IBM et Uber.





"Discussions rudes", promet l'Elysée

Facebook et Uber ayant l'un et l'autre connu bien des mises en cause sur leurs méthodes, pourquoi l'hôte de l'Elysée reçoit-il à part ces dirigeants ? A la veille du salon-conférence Viva Technology (dit aussi VivaTech, du 24 au 26 mai à Paris), tous profitent de ce déplacement dans la vieille Europe. Tech For Good est censé porter sur les améliorations que les technologies de l'information peuvent apporter à la société. Dara Khosrowshahi, le PDG d'Uber, présidera un groupe dédié au travail (ce qui semble passablement ironique), Ginni Rometty, la PDG d'IBM, celui sur l'éducation.

Les conseillers de l'Elysée ont expliqué à l'AFP que "le président cherche à initier un dialogue, avoir des discussions parfois franches, directes, parler de la régulation ou de la gouvernance internationale. Les entreprises sentent que dans l'atmosphère actuelle, elles n'ont pas d'autre choix que d'avoir une discussion avec le gouvernement."

Certaines entreprises annonceront à cette occasion des investissements et des créations d'emplois en France, a précisé l'Elysée. Plus positif pour leur image que de parler de leur optimisation fiscale, par exemple. Mais on promet côté présidence que "les discussions vont être assez rudes" sur certains sujets, a rapporté Reuters.

Emmanuel Macron va ensuite faire un discours au salon VivaTech, où il devrait parler inclusion numérique. Tandis que Mark Zuckerberg sera un des invités vedettes du même salon.

Londres boudée

Une commission parlementaire britannique a elle aussi invité le patron de Facebook à venir s'exprimer sur le détournement de données personnelles, menaçant même d'envoyer une "convocation officielle" s'il persistait à décliner. Apparemment sans résultat jusqu'à présent, le réseau social ayant "juste" envoyé fin avril son directeur des technologies, Mike Schroepfer, devant les élus d'outre-Manche.





Entreprise britannique, Cambridge Analytica est aussi mise en cause pour son rôle dans la campagne pro-Brexit.

T. N. (avec AFP)


Quelle: nouvelobs



news_image

Salvini verschärft seine Polemik gegenüber der Europäischen Kommission und plant einen Tag der Proteste gegen die gegenwärtige europäische Politik mit einer Kundgebung am 8. Dezember in Rom. Auch Drohungen werden laut.

Read more

news_image

Hochwirksame Substanz gegen aggressive Tumorzellen gefunden Verborgen im kongolesischen Regenwald könnte ein effektives Heilmittel gegen Krebs schlummern. Ein deutsch-japanisches Forschungsteam entdeckte in Regenwald-Lianen einen natürlichen Wirkstoffe,

Read more

allnews_image

Große Meteoriteneinschläge können das Klima noch lange danach beeinflussen. Der Einschlag eines Asteroiden in Amerika trug wohl zum Aussterben der Saurier bei. Auch Grönland wurde von einem Giganten aus dem All getroffen; der entdeckte Krater ist größer a

Voir plus


allnews_image

FÜR EINEN TAG GLEICHZEITIGEN WIDERSTANDS, OHNE GRENZEN, AM 10. DEZEMBER 2018, GEGEN DAS ERSTARKEN DES KAPITALISMUS UND EINER AUTORITÄREN GESELLSCHAFT

Voir plus



allnews_image

Der Cannabiskonsum soll schlaffördernd sein. Die Studienlage ist jedoch nicht eindeutig. In einem aktuellen Bericht sind jetzt die wichtigsten Studien zusammengefasst worden.

Voir plus


allnews_image

Kuhmilch, Fettarm und Medien Seit Jahren werben die Medien für die Vorteile des Milch trinkens. TV-Werbungen singen Lobeshymnen auf die Kuhmilch und erklären das sie angeblich alles, von der Knochenstärke bis zur Vitaminaufnahme verbessert. Als die fetta

Voir plus


allnews_image

Genau wie man Englisch, Klavierspielen oder Radfahren lernen kann, kann man durch kleine Übungen auch das Selbstbild verbessern. Tipps für mehr Selbstbewusstsein.

Voir plus


allnews_image

In Paris haben Polizisten einen Lamborghini kontrolliert - und im Innenraum des Sportwagens ein Löwenbaby gefunden. Es war nicht der erste Vorfall dieser Art in der französischen Hauptstadt.

Voir plus


allnews_image

Bundesbildungsministerin Anja Karliczek will Fördersätze und den Wohnzuschlag erhöhen. Dem Studentenwerk und der Opposition reicht das nicht.

Voir plus


allnews_image

Er spendet Strom, schluckt Lärm und bringt Eis zum Schmelzen: In der Nähe von Köln eröffnet der erste Solarweg des Landes. Das sündhafte teure Projekt erzählt von Visionen.

Voir plus




allnews_image

Le procureur a requis douze mois, dont quatre ferme, contre deux prévenus et six mois avec sursis contre cinq autres, dépourvus de casier judiciaire.

Voir plus


allnews_image

Le concours d'abstinence est une aubaine pour les sites de lutte contre la pornographie et la masturbation.

Voir plus


allnews_image

Ob per Smartphone oder PC: Die Internet-Sucht ist eine Verhaltenssucht, die zunehmend häufiger wird. Vor allem Jugendliche werden schnell in den Bann der virtuellen Welt gezogen. Freunde, Familie und die Schule verlieren an Bedeutung. Die Abschottung von

Voir plus


allnews_image

Bisher konzentrierte sich die Forschung zur Phagentherapie – und deren klinische Anwendung – vor allem auf osteuropäische Länder. Das erste Deutsche Bakteriophagen-Symposium soll den Weg zur Therapie mit den Viren auch in Deutschland ebnen.

Voir plus


allnews_image

Ein „Labor der Menschheit“, das sollte die vor 50 Jahren gegründete Kleinstadt Auroville in Südindien werden: Grundeinkommen für alle, keine Hierarchien, Entscheidungen werden im Konsens gefällt. Frederick Schulze-Buxloh war von Anfang an dabei. In den P

Voir plus