change language     -        


De Bruxelles à l'Elysée, Zuckerberg en tournée européenne

May 22, 2018, 2:11 pm

Type: law

       




news_image

Parlement européen, réception collective puis tête-à-tête chez Macron, VivaTech : le PDG de Facebook mène une campagne de visites européennes, en évitant Londres.


 

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, est attendu ce mardi 22 mai au Parlement européen à Bruxelles pour s'expliquer sur les lacunes du réseau social dans la protection des données de ses utilisateurs, illustrées par le scandale Cambridge Analytica.

Il sera reçu en fin d'après-midi par les chefs des groupes politiques de l'assemblée : cette audition était initialement prévue à huis clos, mais après de nombreuses protestations, elle sera finalement diffusée en direct sur internet.

Audition en ligne en direct

Le président du Parlement européen, Antonio Tajani, a annoncé lundi que Zuckerberg avait accepté que son intervention soit retransmise "live" sur le Web, à la suite de la vive pression d'influents eurodéputés.

A trois jours de l'entrée en vigueur vendredi d'une législation européenne visant à mieux protéger les données personnelles des Européens (le RGPD), certains avaient exhorté Zuckerberg à rendre des comptes publiquement, comme il l'avait longuement fait le mois dernier devant les parlementaires américains.

Les parlementaires américains avaient soumis le jeune milliardaire américain à une pluie de questions pour comprendre comment la firme Cambridge Analytica avait pu exploiter à leur insu les données de dizaines de millions d'utilisateurs de Facebook, pour une utilisation à des fins politiques.





Le chef de file des eurodéputés libéraux, Guy Verhofstadt (Alde), menaçait ainsi de boycotter la rencontre à Bruxelles si elle restait privée. "Il y a plus d'utilisateurs de Facebook dans l'UE qu'aux Etats-Unis et les Européens méritent de savoir comment leurs données sont traitées", avait de son côté plaidé la commissaire européenne à la Justice, Vera Jourova.

L'annonce d'une retransmission en direct a été abondamment saluée : "La transparence a gagné [...] Une rencontre derrière des portes closes aurait été une farce", s'est félicité le chef de file des eurodéputés sociaux-démocrates, l'Allemand Udo Bullmann. "La pression a marché", ont applaudi les Verts.

Selon des chiffres communiqués par Facebook à la Commission européenne, les données de "jusqu'à 2,7 millions" d'Européens ont pu être transmises de "manière inappropriée" à la firme Cambridge Analytica, impliquée dans la campagne présidentielle de Donald Trump.

Vera Jourova a plusieurs fois remercié ironiquement Mark Zuckerberg ces dernières semaines pour avoir prouvé par ce scandale à quel point des règles strictes s'imposaient, malgré les réticences des grands acteurs d'internet, grands consommateurs de données personnelles.

Le RGPD, "étape positive"

Devant les parlementaires américains, le patron de Facebook s'était excusé, reconnaissant n'avoir pas "pris une mesure assez large de nos responsabilités" aussi bien dans la protection des données que dans la propagation des "fake news" (fausses nouvelles), dans les ingérences étrangères dans les élections ou encore concernant les discours haineux sur internet.

Pour le plus grand plaisir des autorités européennes, il avait même qualifié "d'étapes positives" les nouvelles règles strictes qui entrent en vigueur le 25 mai dans l'UE. Le règlement général sur la protection des données (RGPD) va créer ou renforcer des droits individuels et imposer des obligations strictes aux entreprises qui collectent ou traitent des informations personnelles d'Européens, où qu'elles soient établies.

Facebook a cependant modifié le rattachement de ses utilisateurs pour éviter que d'autres que les Européens profitent du RGPD... et des amendes record – jusqu'à 4% du chiffre d'affaires mondial – qu'il permet.

Ce mardi, Mark Zuckerberg doit d'abord avoir une rencontre bilatérale à Bruxelles avec le président du Parlement européen d'une demi-heure en fin d'après-midi (à 18 heures, heure de Paris), suivie d'une audition d'un peu plus d'une heure retransmise en direct avec les chefs des groupes politiques du Parlement européen, puis d'une conférence de presse d'Antonio Tajani.

Mercredi, Zuckerberg doit faire partie de la quarantaine de dirigeants de grandes entreprises du numérique reçus à Paris par Emmanuel Macron, un sommet baptisé Tech For Good. Mais, honneur supplémentaire, il sera un des quatre dirigeants qui auront chacun droit à un tête-à-tête individuel avec le président français – les trois autres étant les patrons de Microsoft, IBM et Uber.





"Discussions rudes", promet l'Elysée

Facebook et Uber ayant l'un et l'autre connu bien des mises en cause sur leurs méthodes, pourquoi l'hôte de l'Elysée reçoit-il à part ces dirigeants ? A la veille du salon-conférence Viva Technology (dit aussi VivaTech, du 24 au 26 mai à Paris), tous profitent de ce déplacement dans la vieille Europe. Tech For Good est censé porter sur les améliorations que les technologies de l'information peuvent apporter à la société. Dara Khosrowshahi, le PDG d'Uber, présidera un groupe dédié au travail (ce qui semble passablement ironique), Ginni Rometty, la PDG d'IBM, celui sur l'éducation.

Les conseillers de l'Elysée ont expliqué à l'AFP que "le président cherche à initier un dialogue, avoir des discussions parfois franches, directes, parler de la régulation ou de la gouvernance internationale. Les entreprises sentent que dans l'atmosphère actuelle, elles n'ont pas d'autre choix que d'avoir une discussion avec le gouvernement."

Certaines entreprises annonceront à cette occasion des investissements et des créations d'emplois en France, a précisé l'Elysée. Plus positif pour leur image que de parler de leur optimisation fiscale, par exemple. Mais on promet côté présidence que "les discussions vont être assez rudes" sur certains sujets, a rapporté Reuters.

Emmanuel Macron va ensuite faire un discours au salon VivaTech, où il devrait parler inclusion numérique. Tandis que Mark Zuckerberg sera un des invités vedettes du même salon.

Londres boudée

Une commission parlementaire britannique a elle aussi invité le patron de Facebook à venir s'exprimer sur le détournement de données personnelles, menaçant même d'envoyer une "convocation officielle" s'il persistait à décliner. Apparemment sans résultat jusqu'à présent, le réseau social ayant "juste" envoyé fin avril son directeur des technologies, Mike Schroepfer, devant les élus d'outre-Manche.





Entreprise britannique, Cambridge Analytica est aussi mise en cause pour son rôle dans la campagne pro-Brexit.

T. N. (avec AFP)


Quelle: nouvelobs



allnews_image

Wegen der umstrittenen Geschäfte der US-Tochter Monsanto ist der deutsche Pharma- und Chemieriese Bayer in Amerika mit Tausenden Klagen konfrontiert. Nun beginnt der zweite Prozess - für den Leverkusener Dax-Konzern steht viel auf dem Spiel.

Voir plus


allnews_image

Gerade erst hat die Anti-Missbrauchskonferenz im Vatikan ihre Pforten geschlossen, da verkündet die australische Justiz, dass einer der ranghöchsten vatikanischen Kardinäle wegen Missbrauchs verurteilt wurde. Der Schuldspruch gegen Kardinal Pell erging be

Voir plus


allnews_image

US-Präsident Donald Trump versucht, die nationale Wirtschaft mittels Strafzöllen zu schützen, und hat dabei vor allem China im Blick. Die Ergebnisse sind widersprüchlich. Eine vorläufige Bilanz des Handelskrieges

Voir plus



allnews_image

Klammheimlich, ohne große Fanfare, hat das US-amerikanische Vaccine Injury Compensations Program (VICP) eingeräumt, dass Impfstoffe Autismus verursachen.

Voir plus


allnews_image

Wissenschaftler fanden den Wal mehrere Kilometer entfernt von der Küste.

Voir plus


allnews_image

Tumulte im Gericht, Entsetzensschreie, rausgeschleifte Zuhörer: Die junge Hambach-Aktivistin Eule wird zu neun Monaten Jugendhaft verurteilt.

Voir plus


allnews_image

Schwermetalle und Toxine nehmen wir jeden Tag über die Nahrung, durch die Luft und durch das Wasser auf. Deshalb ist es wichtig den Körper von Zeit zu Zeit zu entgiften. Gerade nach Impfungen muss man den Körper reinigen.

Voir plus


allnews_image

„Verschwörungstheorie“ oder „Verschwörungstatsache“? Die Rede ist von sogenannten Chemtrails – es könnten aber auch nur Kondensstreifen von Flugzeugen sein. Aber warum sind sie so dicht beieinander, in Gitterformation und lösen sich nur sehr langsam auf?

Voir plus


allnews_image

Kommt der RFID Chip bald für alle? Nicholas Rockefeller soll einst gesagt haben: „Das Ziel der Agenda ist, eine Weltregierung zu schaffen und jedem Bürger einen RFID-Chip zu implantieren“. Vor Jahren wurde diese Aussage noch als Verschwörungstheorie oder

Voir plus


allnews_image

Die dänische Zubehörschmiede Ceramic Speed hat ein grundlegend neues Antriebskonzept für Fahrräder präsentiert. Es könnte der Antrieb von morgen werden.

Voir plus


allnews_image

Wir haben schon einige Alternativen zu herkömmlichen Shampoos ausprobiert. Ein Umstieg auf natürliche Haarpflege lohnt sich jeden Fall, denn handelsübliche Haarwaschmittel sind voller chemischer Zusätze. Was auf den ersten Blick gut aussieht, ist jedoch v

Voir plus


allnews_image

Die Wasseroberfläche des Kanals in der Nähe von Nitesh Kumars Haus im Bezirk Rani Garden in der Indischen Hauptstadt Neu-Delhi ist überzogen von Plastikmüll. Das Wasser verschwindet unter einer Decke aus Kunststoffabfällen, die den Kanal in eine Müllhalde

Voir plus


allnews_image

Den Bleistift-Stummel einfach in den Müll werfen? Nicht mit den Stiften von Sprout, aus denen Kräuter wachsen. Das Start-up will ein Zeichen gegen die Wegwerfkultur setzen – und ebenfalls ganz aus eigener Kraft wachsen.

Voir plus




allnews_image

Drinks und Joghurts mit Bakterien sollen die Darmflora unterstützen. Doch die Präparate können krank machen, warnen Forscher.

Voir plus


allnews_image

Kokosöl, Avocadoöl, Arganöl – längst haben wir uns an die Wirkung der natürlichen Superöle gewöhnt, da scheint ein neues allen anderen die Show zu stehlen: Hanföl, das natürliche Beauty-Highlight für schöne, gesunde und straffe Haut.

Voir plus


allnews_image

Er könnte für die seltsamen Bahnen entlegener Himmelskörper unseres Sonnensystems verantwortlich sein, heißt es. Doch für die Existenz des sogenannten Planeten 9 fehlen bisher handfeste Beweise. Nun sagt ein Astronomenteam: Es muss diesen mysteriösen Auße

Voir plus


allnews_image

Hummeln sind die besseren Drohnen: Im Vergleich sind die Insekten schneller und sparsamer als Maschinen mit Propellern. Ein ganzer Schwarm von ihnen könnte Jobs in der Landwirtschaft bekommen.

Voir plus


allnews_image

L’ONG Transports et Environnement et le cercle de réflexion Farm Europe dénoncent la proposition de la Commission européenne concernant l’utilisation de l’huile de palme dans les biocarburants.

Voir plus